Un coup de coeur (encore un!): rosier Jasmina (Kordes)

Continuons dans les rosiers chouchous avec aujourd’hui « Jasmina » de la maison Kordes. Ce grimpant passe son 2ème été dans mon jardin.

Il est placé sur une arche, à l’entrée du « massif ingrat » (« massif baraka » en devenir 😉 ), ce qui ne lui rend pas la tâche facile. Pourtant, sa 1ère salve fleurie ne démérite pas, si on tient compte, aussi, de sa jeunesse.

Je souhaitais un petit grimpant (3m) pour cet endroit, et Jasmina, à l’allure si romantique, répond complètement à mes attentes. Sur l’autre côté de l’arche, il y a le rosier « New Dawn« …j’attends avec beaucoup d’impatience leur rencontre au sommet!

Ce rosier charmant présente une bonne résistance aux maladies, il est labellisé ADR. J’ai tout même un léger doute quant à sa tenue à la pluie quand elle commence à durer dans le temps, ce n’est là qu’une 1ère impression…à suivre.

J’ai taillé les branches défleuries et comme vous pouvez l’imaginer, j’attends avec impatience sa remontée!

Bonne journée!

P.S : j’ai commencé à établir la liste des rosiers à commander à l’automne :))

Publicités

Pêle-mêle de Juillet

Soyons honnête, mon jardin est mal en point. Trouver des choses à photographier en ce début juillet brûlant n’est pas une mince affaire et pratiquement toutes mes plantes ont grillé ou font sérieusement la tête, leur croissance est ralentie.

Les méditerranéennes tirent leur épingle du jeu, à commencer par l’olivier qui était bien fleuri avant le passage de la grêle en juin. Il a pris un mètre en 3 ans.

Tous mes lauriers-roses sont en pleine terre depuis 3 ans, à l’avant de la maison, à des endroits protégés des fortes gelées.

Le tabac fait de la résistance (note à moi-même: faire des semis l’année prochaine).

Comme l’année passée, les echinaceas ne déçoivent pas, j’en ai 6 cultivars au jardin.

Les graminées du jardin ne semblent pas affectées par la canicule.

La majorité des rosiers remontent de façon sporadique mais les roses crament rapidement:(, quel dommage! Voici un quatuor des beautés éphémères du moment.

rosa Avalon/rosa Robin Hood

rosa Smarty/rosa Westerland

Belle semaine à tous.

En ce moment au potager

Le potager suit son petit bonhomme de chemin, accablé par un soleil de plomb.

Les fèves et les petits pois ont été enlevés récemment, la récolte fut bonne.

Les tomates ne sont pas encore mûres, encore quelques jours de patience.

Les fraisiers sont, à présent, protégés par un filet posé sur des arceaux, les oiseaux ne voulaient pas trop partager avec nous…

fraiseurs protégés des oiseaux par un filet vert posé sur des arceaux

Pourtant Dédé, l’épouvantail fabriqué par l’homme de la maison, veille au grain.

Dédé l'épouvantail au milieu du potager

Mais il semblerait qu’il ne fasse pas correctement son job. Il faut dire qu’il a perdu de sa superbe au fil des semaines, on dirait même qu’il souffre d’une rage de dents, la preuve:

portrait de l'épouvantail Dédé

A mon avis, il ne va pas terminer la saison!

A part cela, les cucurbitacées s’étalent tranquillement. J’avais semé des butternuts, des courgettes de Nice à fruits ronds, des potimarrons.

cucurbitacées qui s'étalent dans le potager
touffe de potimarron qui s'étale
mosaïque de cucurbitécées

Hier, nous avons refait un semis de coriandre et mis en terre les plants de salade et des pieds de basilic semés au printemps… depuis le temps qu’ils attendaient!!

Bon dimanche, à bientôt.

Rosier Guirlande rose (Lens, 2008)

Voilà un de mes rosiers coup de cœur! Acheté au hasard à racines nues en avril 2018, il est devenu incontestablement un de mes chouchous. Je le trouve tellement fin, délicat, gracieux! Son parfum est très léger, sa croissance vigoureuse (il devrait grimper à 3,50m, pour une largeur d’1m50).

Cet arbuste est sain, remontant et peu exigeant, que demander de plus?

Rapidement, il a montré son caractère bien trempé et ses qualités innombrables en offrant de jolies grappes de fleurs, par vagues successives au cours de la belle saison, malgré une plantation tardive, à racines nues, en sol un peu calcaire.

Je l’aime tellement que j’ai disposé sous l’arche où il est placé, une petite table ronde et deux chaises pour en profiter pleinement:))

Franchement comment lui résister?

Bon vendredi, à très vite!

De la vie dans mes lavandes!

C’est fou le tumulte qui règne en ce moment dans mes lavandes qui attirent toutes sortes de butineurs : tout ce petit monde s’agite, s’affaire, dans un joli brouhaha, presque indifférent à ma présence lorsque je me rapproche…ça grouille de vie!

Toutes les occasions sont bonnes pour aller admirer cette jolie agitation et profiter du parfum aromatique de mes lavandes qui embaument l’entrée du verger, à l’arrière de la maison, bref de belles retrouvailles avec mon clos.

Les lavandes accueillent également un grand nombre de ces bestioles rouge-orangé qui me font vaguement penser à des criocères, ennemis jurés de mes lys. Je suis engagée dans la préservation des insectes de nos jardins, à ma très très petite échelle dans mon petit bout de paradis, mais là franchement je ne sais pas si je dois me réjouir ou m’inquiéter. S’il vous plaît, ne riez pas de mon ignorance 😉

*****

S’agissant des lavandes, j’ai récupéré l’été dernier, des semis spontanés dans le gravier pour constituer une haie séparant le potager de l’emplacement du fil à linge, pour une touche provençale. Les plantules ont bien pris pour la plupart. J’attends tranquillement que ma haie s’étoffe.

Je vous souhaite une belle journée au jardin ou ailleurs!